19 September 2011

A poem from Alexei Khomiakov

A mes enfants

Souvent, à l'heure de la profonde nuit,
Chers petits, j'allais vous contempler avec amour;
Souvent, j'aimais vous marquer du Signe de la Croix,
Prier pour que sur vous demeurât la Grâce
Et l'amour du Dieu tout-puissant.

Veiller avec attendrissement sur votre repos enfantin,
penser combien vos âmes étaient pures,
Espérer de longs et heureux jours,
Pour vous, charmants enfants sans souci,
Quelle douceur et quelle joie c'était!

Quand j'entre maintenant, partout l'obscurité :
Plus de vie dans la chambre : le petit lit est vide;
Dans la lampe, devant l'Icône, la lumière est éteinte :
Je suis triste : mes enfants ne sont plus,
Et le coeur se serre si douloureusement!

Enfants, à l'heure de la profonde nuit,
Priez pour celui qui priait pour vous,
Pour celui qui aimait vous marquer du Signe de la Croix;
Priez pour qu'avec lui demeure aussi la Grâce
Et l'amour du Dieu tout-puissant.

1 comment:

benedico said...

Is there a reason why it is not in English? For those of us who don't read (French?).